Le grand deballage

C’est fait, on a recu ce matin notre container !

Apres pres de deux mois de camping nous sommes pares a reprendre une vie normale.

Mais avant tout laissez-moi vous compter cette derniere peripetie. La surprise du jour : j’aurai pas imagine qu’un demenagement aurait ete si revelateur de ma judaite.

Le livreur en chef commence par m’annoncer qu’on va recevoir 125 cartons et un shabat oven (une plata). Et le chef me regarde avec un grand sourire “what is a shabat oven ?”.

Je me suis tout a coup identifie au papa de la pub lactel a qui la fille demande “dit papa comment on fait les bebes ?”, et a mon avis c’est plus simple d’expliquer comment on fait un bebe que d’expliquer le concept de la plata. Je suis sauve, j’ai une plata de secours qui traine au dessus du frigo et je la lui montre du doigt.

Puis commence un defile de bonshommes de toutes nationalites les bras charges de cartons. Je demande a tout hasard si ce sont les clandestins qui ont voyage dans mon container et on me repond que ce sont justes les employes de la compagnie de livraison.

Quelques minutes plus tard commence ce qu’on appelle en francais (sorry for those who will google translate this post) le chasse croise des juilletistes et des aoutiens. Pendant que les livreurs livrent, on a les collecteurs qui collectent le mobilier qu’on avait loue en attendant.

Une nana est chargee de cocher sur une grille remplie de numero chaque carton qui arrive a bon port. Je suis sur qu’elle fera une parfaite joueuse de bingo lorsqu’elle sera a la retraite.emmenagement

 

Les meubles se montent, les caisses de vetements s’ouvrent… et alors que je vais dans ma chambre je decouvre le chef avec ma perruque de Pourim sur la tete en train de se faire prendre en photo. Il me demande si c’est mon deguisement d’Halloween, et comme j’ai vraiment pas la force de lui expliquer ce qu’est Pourim, je lui dis oui. Il n’empeche que si les galleriens avaient rames un peu plus fort au lieu de glander sur facebook j’aurai peut etre pu avoir ma perruque a temps pour Pourim.

L’appartement compte plus de cartons pour la cuisine que de cartons pour toutes les autres pieces reunies, la nana du bingo me fait remarquer qu’on a beaucoup de vaisselles.

20140320_131615

Vaisselle n’ayant pas la place d’etre entreposee a la cuisine

Quelques instants plus tard je dis a notre helper que puisqu’on melange pas le lait et la viande on a toute la vaisselle en double. J’ai pas eu la force a ce moment la de lui parler de la vaisselle de chabat ni de celle de pessah. J’ai pas eu le courage non plus de lui avouer que toute la vaisselle de pessah qu’on va ranger delicatement on la ressortira pour l’echanger avec la vaisselle courante dans 3 semaines.

Je propose de l’eau aux employes, ils refusent. Noa proposera au chef quelques heures plus tard, il acceptera en demandant 3 verres : un pour lui, un pour la nana du bingo et un pour les autres. Et voila pourquoi les autres ne tenaient pas specialement a ce que je les serve !

Le chef, quel deconneur, lorsqu’il est tombe sur nos vetements d’hiver il s’est foutu de ma poire. “Winter clothes, winter clothes, hahaha, ready for SnowCity ?”. C’etait quand meme une erreur d’apporter autant de pulls et de gants ici. Pour info SnowCity c’est une station de ski artificielle d’interieur a Singapour, en disant ca j’ai l’impression de vivre a Dubai tellement ca parait irreel.

20140320_154809

La politique de l’autruche

Une des taches des livreurs c’est de nous aider a ranger nos affaires. Alors pourquoi pas leur demander de mettre les livres dans les bibliotheques ? Comme on classe separement les romans des essais ca parait deja complique. Alors Noa a la brillante idee de leur demander de ranger notre shas, elle s’est bien abstenue  de leur dire : berahot, peah, demai… mais leur a fait remarque astucieusement que l’edition Artscroll etait numerotee.

A la mi-journee une manager de la societe de demenagement passe pour s’assurer que tout est en ordre. Elle m’annonce que la societe offre gratuitement le service d’un employe pendant deux heures pour nous aider a acrrocher tableaux, posters… A peine est-elle partie que je me demande si le service inclut la pose des mezuzot.

Les heures se sont ecoulees et la maison commence a prendre forme. Dans cette operation on aura perdu la chambre d’amis qui est devenu le debaras de toutes les affaires qu’on n’a pas rangees.

Mais, futurs visiteurs ne vous inquietez pas notre canape du salon est dispo pour vous accueillir.

ps: j’ai mis des liens wikipedia sur tous les trucs juifs si jamais le chef ou la nana du bingo veulent en apprendre plus.

Advertisements

About josephnyu

Not much
This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

4 Responses to Le grand deballage

  1. Elie says:

    Excellent

  2. Ta soeur says:

    Tres drole !
    Pour l’info, la plata existe aussi chez les Gentils, en tout cas a Chicago le vendeur black du supermarche savait de quoi je parlais 🙂
    Ca s’appelle “big hotplate” en anglais, et pour l’explication rapide, on s’en sert pour garder les aliments chauds lors de receptions. Tu le sauras pour le prochain demenagement. Bon courage avec les cartons !
    Shabat shalom 🙂

  3. Dad says:

    Très très drôle indeed !
    Pour Purim à votre retour en Israel (bimhera beyamenou !), vous leur expliquerez que :
    Singapour et ses iles font 127 comme les 127 provinces de la Meguilla,
    que “Sing a Pour” comme Haman est un Chant (Sing), en référence aux “Pour” tirés par Haman
    ou que “Sing a Poor” fait référence aux “Poor” de Matanot “leevionim” de Pourim
    Enfin, vos 3 verres d’eau comme “Michloah Manot”, ça fait maigrelet tout de même !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s