MacRitchie ou le mystere de la chaussure

Avoir vecu presque cinq ans en Israel a ete assez instructif. Ayant eu l’occasion de se ballader aussi bien dans le Golan, que dans la Arava ou dans le Negev, on a appris a s’emerveiller pour un brin d’herbe qui pousse dans le desert ! De meme en remontant dans le nord n’importe quelle treck dans un nahal ou coule un filet d’eau est une source de joie. Alors imaginez-vous notre reaction lorsqu’on a la chance de passer ses dimanches dans des forets tropicales, ce ne sont pas des petites fleurs et des pousses microscopiques qui s’offrent a nous mais une nature foisonante, l’abondance de la diversite est impressionante, les especes vegetales poussent les unes sur les autres, l’expression “c’est la jungle” prend tout son sens dans cette amalgame de verdure.

Chaque plante est surprenante, ne serait ce que par les couleurs des fleurs, les varietes d’epines, des racines invraisemblables qui font fi des principes fondamentaux de la physique, les formes tortueuses des branches pour esssayer de se frayer des chemins dans cette profusion biologique. En se mettant sur les epaules de Darwin, on s’imagine que chaque particularite physique d’une espece correspond a une strategie de survie dans un milieu hostile ou l’ennemi peut etre aussi bien un insecte qu’une autre plante.

P1030791

Chestnut-bellied Malkoha, Rhopodytes sumatranus

P1030813

Petite bete qui monte I

P1030836

Petite bete qui monte II

Nulle n’a besoin d’etre un observateur chevronne, pas besoin de jumelles sophistiquees ou d’avoir une patience d’ange pour tomber sur des petites betes surprenantes ou des oiseaux au plumage colores. C’est comme si on assistait pour une fois en directe a un des documentaires animaliers de Planete ou de National Geographic, vous savez ceux sur le genre d’espece ou la femelle mange le male apres avoir copule avec lui, ou encore celle qui pond ses oeufs dans l’abdomen de ses rivaux histoire que ses petits aient de quoi manger lorsqu’ils ecloreront.   Voila en gros a quoi ressemble une foret tropicale. Et encore je n’ai meme pas mentionne les hordes de chimpanzes qui se balladent de branches en branches chipant les chips des promeneurs du dimanche. C’est quand meme plus amusant qu’une marmotte alpine (a moins d’arriver juste au moment ou elle met le chocolat dans le papier d’alu) qu’on voit surtout en fin de saison quand elle est devenu obese et qu’elle a perdu ses reflexes pour echaper aux reflex. Pour en venir a MacRitchie, il s’agit d’un granc parc compose de lacs et de forets. Plusieurs parcours sont possibles, entre 3 et 11km. L’un des points d’interet est le TreeTop walk, un pont suspendu de 250m de long, a 25m de hauteur il offre une vue panoramique sur la foret (et le Country Club qui y est adjacent).P1030841

P1030801

Snake tree, a priori peu dangereux.

P1030843

Cueilleur de mangues

En plus du serpent qu’on a croise, ou d’un couple qui cueillait des mangues pour se substanter nous avons ete supris par la quantite de bouts de chaussures que nous avons observes sur le circuit. Singapour est reputee pour sa proprete et la discipline de ses habitants. Dans cette mesure il est deroutant de voir trainer des dizaines de semelles alors qu’on ne trouve ni canettes, ni megots, ni sachets plastiques… Noa avait deja bousille une paire de sandale dans ce parc, mais le sol n’est pas particulierement ecorche pour justifier un tel ravage. Nike, Puma, Adidas… toutes les marques sont presentes sans exceptions. Nous croisons meme deux personnes qui se balandent avec leurs semelles a la main. Mystere. Mystere, jusqu’a ce que mon beau pere emit l’hypothese tres vraisemblable que les colles ne resistent pas la chaleur et a la moiteur de la foret. Elementaire mon cher Watson !

ps: toutes les photos ont ete prises en une matinee

Advertisements

About josephnyu

Not much
This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

One Response to MacRitchie ou le mystere de la chaussure

  1. Dad says:

    Avec toutes ces plantes c’est une manière insidieuse de convaincre définitivement savta Nicole de venir à Singapour ! Bonjour les dégâts sur le debrief ensuite … !!!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s